Anta Babacar Ngom Bathily élue la plus jeune cheffe d’entreprise 2017 à Genève

17265153_10103686763573530_2500477351849504666_n
Lors de la cinquième édition de l’Africa CEO Forum à Genève,la sénégalaise de 32 ans Anta Babacar Bathily, Directrice Générale de Sedima Group s’est vu décerner le prix du plus jeune chef d’entreprise 2017.

Plus importante conférence internationale du secteur privé africain, le AFRICA CEO FORUM 2017 a réuni  plus de 1 000 participants venus de plus de 63 pays, à Genève du 20 au 21 mars 2017. Plusieurs dirigeants de grandes entreprises africaines et internationales, des financiers actifs sur le continent et des décideurs publics ont échangé sur leurs objectifs de développement et d’investissements. Ce fut aussi l’occasion de décerner des prix. Celui du plus jeune chef d’entreprise 2017 a été dédié à Anta Babacar Ngom Bathily

Couronnée, la jeune femme a dédié son prix à toutes les femmes du monde en leur disant de croire en elles, car c’est toujours possible. Elle a ensuite remercié la personne qui a fait d’elle ce qu’elle est devenue comme elle se plaît à le dire, son père et Fondateur du Groupe SEDIMA, Papa Babacar Ngom, qui l’a rejoint sur le podium d’excellence.  Le prix a été aussi un honneur au Président Macky Sall présent sur les lieux.

11433133-19085006

A 32 ans, Anta Babacar Ngom Bathily occupe le poste de directeur général du Groupe Sedima à Dakar, dont le cœur d’activité est l’aviculture, mais également présent dans l’agro-business, la minoterie et la finance. Fille du richissime sénégalais Babacar Ngom surnommé « le roi du poulet », la jeune femme a rejoint l’entreprise familiale après avoir étudié tout d’abord au Canada, à l’université de York où elle obtient un bachelor en économie, puis à Paris où elle a obtenu un Master en technologies de l’information et en gestion de projet à l’université Dauphine, puis un MBA à Science Po Paris, spécialisé dans la communication.

1779123_10101730854560870_788448927_n

Pour en arriver là, elle dit avoir gravi les échelons au fur et à mesure. « J’ai intégré l’entreprise en tant que simple stagiaire qui faisait les impressions » a-t-elle raconté lors de la conférence. »

Précisons que la jeune femme n’en est pas à sa première distinction. Après avoir apparu au 40ème rang des 100 leaders économiques africains de demain de l’Institut Choiseul en octobre dernier, elle recevait à Bamako, en marge du sommet France-Afrique en janvier dernier le Prix de l’Entrepreneur Business Award.

 

Par Céline Bernath

Les + populaires