« Akwaba » à la résidence Niable d’une femme battante et dévouée

Mlle Adeline Gnarou est responsable hébergement des résidences Niablé d’Abidjan, les résidences hôtelières partenaires de la 3ème Nuit des Femmes Entreprenantes et Dynamiques. D’un parcours aux débuts difficiles, Adeline s’est battue toute sa vie et n’a jamais baissé les bras. Gérant aujourd’hui un ensemble de dix réceptionnistes tournants répartis sur deux réceptions dans le cadre de son poste de responsable d’hébergement, Mlle Gnarou s’est confiée à AMINA à l’occasion de la réalisation du partenariat entre les résidences Niablé et Entreprenantes et Dynamiques. Interview avec une femme d’un  grand dévouement pour qui le travail à vertu d’excellence.

« En tant que chrétienne, je rends grâce à Dieu chaque jour pour sa miséricorde à mon égard »

Mlle Adeline Gnarou, responsable hébergement aux résidences Niablé à Abidjan © Photo Benjamin Reverdit
Mlle Adeline Gnarou, responsable hébergement aux résidences Niablé à Abidjan © Photo Benjamin Reverdit

Quel a été votre parcours ?

J’ai été diplômé en 2003 d’un BTS de tourisme par la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire. Après avoir réalisé mon premier stage au musée des civilisations d’Abidjan pour valider mon diplôme, j’ai fait une recherche d’emploi qui m’a pris beaucoup de temps car le marché du travail est ici très restreint. Il y a en effet beaucoup de diplômés, mais très peu d’entreprises qui embauchent. Cette situation a beaucoup retardé mes entrées sur le marché du travail. C’est seulement en 2010 qu’une opportunité de travail s’est offerte à moi à la résidence Niable, ou j’ai commencé comme stagiaire. Le seul poste vacant à cette époque était celui de serveuse au restaurant. Ce poste ne correspondait pas à mon niveau de diplôme, mais je ne pouvais pas le refuser. Je devais subvenir aux besoins de mes petits frères et, n’ayant ni le soutien d’un père ni celui d’une mère, je ne pouvais pas laisser passer cette occasion de travailler. Après trois mois de service au restaurant, j’ai rejoint la réception après que les responsables de l’hôtel aient constaté que j’étais appliquée et rigoureuse. Là encore j’ai travaillé avec détermination et application durant quatre ans et demi, jusqu’à ce que mes responsables me proposent à un nouveau poste, ouvert auprès de la gouvernante qui avait besoin d’une assistante. J’ai occupé ces nouvelles fonctions durant deux ans avant d’être désignée responsable d’hébergement au départ du précédent responsable.

Parlez-nous du partenariat pour « la 3ème Nuit des Femmes Entreprenantes et Dynamiques »

Notre directeur a été sollicité très tôt par Pluriel Communications pour l’organisation de l’hébergement des participants techniques à la 3ème Nuit des Femmes Entreprenantes et Dynamiques et la création du partenariat. L’évènement regroupant beaucoup de convives, nos résidences ont été choisies pour l’ensemble des commodités qu’elles offraient. J’ai été personnellement très heureuse que nous puissions devenir partenaire avec cette initiative qui représente si bien l’engagement et la combativité des femmes de Côte d’Ivoire. Comme vous le savez à présent, ma vie n’a pas toujours été aussi établie et j’ai été très touchée par la vision d’Entreprenantes et Dynamiques.

Vous êtes-vous même une femme battante et dévouée. Que ressentez-vous ?

Je bénis chaque jour Dieu en tant que chrétienne et je le mets en avant pour le remercier de toutes ces choses que j’ai pu acquérir. Dieu peut prendre quelqu’un d’insignifiant et, à partir de rien, le positionner pour qu’il devienne quelqu’un. Je ne suis pas entré à Niablé sur la recommandation d’un ami, mais seulement parce que Dieu m’a guidée. Aujourd’hui j’ai pu gagner la confiance de mes employeurs qui m’ont confié un poste important de leur entreprise. Je ne peux que m’en réjouir. Moi aussi à ma façon, j’ai l’impression d’être « partie de rien pour devenir quelqu’un » et cette très belle formule représente et résume parfaitement mon parcours professionnel. Après tant de difficultés traversées, après tant de batailles, Dieu m’a fait grâce et m’a établi dans une situation gratifiante, je l’en remercie chaque jour et suis heureuse d’en faire le témoignage.

Quel a été votre plus grand défi en tant que responsable d’hébergement ?

Le plus grand défi a été la gestion du personnel de la réception et cela reste toujours pour moi un sujet d’attention constante. Parmi les réceptionnistes, chacun à son caractère et son éducation, et parfois certains oublient qu’ils travaillent en entreprise et conservent certaines mauvaises habitudes qu’ils ont acquises à la maison. Je dois gérer au quotidien tous les aspects humains pour que mon service soit efficace. Plus j’arrive à fédérer et à souder mon équipe et plus mon département est dynamique. Pour le reste, comme j’aime le travail, je ne rencontre pas de difficultés particulières. Au niveau administratif, je suis à la lettre mes dossiers pour qu’il n’y ait ni désagréments, ni erreur.

Pouvez-vous nous présenter les résidences Niablé ?

Le complexe hôtelier est réparti en deux résidences distinctes, la Résidence Niablé First Class et la Résidence Niablé Prestige qui proposent au total une capacité d’accueil de 51 chambres. Chaque résidence a sa particularité. Le bâtiment First Class est le premier bâtiment du complexe. Il accueille 32 chambres dont des chambres standard et des mini-suites et deux salle de séminaires. La résidence prestige dispose, quant à elle, de 19 chambres et suites VIP. Pour les chambres, nos clients ont le choix entre les chambres de luxe et les chambres supérieures qui sont les plus prestigieuses. Concernant les suites, celles-ci sont meublées et se distinguent par leur taille en trois catégories à savoir : suites Junior, Senior et Exécutive. Les suites disposent toutes par ailleurs d’un lit King size et d’un grand confort adapté à leur niveau haut de gamme. La résidence prestige met également à disposition de ses clients une salle de réception, une salle VIP, ainsi qu’une grande piscine et restaurant gastronomique.

Quel est le type de clientèle que vous accueillez dans vos résidences ?

À travers nos deux résidences, First Class et Prestige, nous recevons une large gamme de clients jusqu’à une clientèle très aisée. Les Résidences Niablé s’adressent toutefois toutes deux à des personnes de qualité et de bonne moralité qui recherchent le calme et la quiétude durant leur séjour à Abidjan. En semaine, nous avons une clientèle d’affaires, et plus généralement d’habitués, qui apprécient la discrétion de notre position excentrée du centre-ville et de son agitation pour leurs séminaires et leurs rendez-vous de travail importants. Le week-end, nous recevons des groupes de touristes, ainsi que des réservations pour des anniversaires et des mariages liés à l’activité de notre salle de réception. Depuis 2010, date à laquelle j’ai pris mes fonctions de responsable d’hébergement, nous avons beaucoup travaillé notre positionnement et avons enregistré une augmentation du taux de fidélisation de nos clients, plébiscitant la qualité de nos services. Aujourd’hui nous avons aussi des internationaux – Allemands et Coréens notamment – qui ont établi leur lieu d’hébergement chez nous pour leur séjour à Abidjan.

Vous mettez à disposition des évangiles dans chacune de vos chambres, parlez-nous-en.

C’est un choix de lecture laissé libre à nos clients, en tant qu’aimable attention à leur égard. Nous avons jugé bon de mettre à disposition dans nos chambres le Nouveau Testament pour faire du bien aux personnes et leur permettre de se rapprocher de Dieu car nous pensons que, même s’il n’est pas chrétien, tout homme a conscience qu’il est issu du créateur et de Dieu. La parole de Dieu regorge de solution aux problèmes du monde et nous voulons apporter une aide à nos clients qui pourraient se trouver dans le tourment. Pour nous la parole de Dieu est le premier remède pour guérir les cœurs tristes ou angoissés. Le fait de disposer des évangiles dans les chambres permet aussi à nos clients de se trouver dans un cadre d’accueil plus chaleureux, d’être accompagné et de se trouver comme chez eux. Le but est de leur dire qu’ils sont les bienvenus et qu’ils sont dans un cadre ou réellement tout le monde a conscience que Dieu seul est notre créateur et que nos vies dépendent de lui. Pour nous, il est important que la grâce de Dieu accompagne nos hôtes durant leur séjour

Quel message aimeriez-vous donner aux jeunes femmes qui aimeraient faire carrière dans l’hôtellerie ?

Je leur souhaiterais beaucoup de courage, car c’est un métier difficile et complexe. Il faut être travailleuse, déterminée et très honnête. Par exemple, le poste que j’occupe, en tant que responsable d’’hébergement, est un poste qui voit rentrer pratiquement tout l’argent de la résidence, et je dirais donc qu’il faut avoir la crainte de Dieu. L’hôtellerie est également un très bon point de départ pour une belle carrière professionnelle : pour celle qui est ambitieuse, elle peut aller loin dans la vie.

Par Benjamin Reverdit

Contact :

Les Résidences Hotelières Niablé 

II plateaux Djibi 8ème Tranche
06 BP 921 Abidjan 06 RCI
Tel. : 00225.22.50.59.29
Courriel : Infos@lesrésidencesniable.com
Web : www.lesresidencesniable.com

Rejoignez les Résidences sur Facebook

À lire aussi :

« Abidjan s’apprête pour la 3ème Nuit de Gala des Femmes Entreprenantes et Dynamiques »

« La 3ème Nuit des femmes Entreprenantes et Dynamiques consacre l’exemplarité féminine »

 

Les + populaires