A 60 ans, une sud-africaine entraîne une équipe junior de rugby

bongani mbatha

A 60 ans, l’âge de la retraite, Misokuhle Mbanjwa est une dame active qui a décidé d’aller au bout de sa passion. Ancienne institutrice, elle s’adonne à sa passion, le rugby, en l’enseignant à de jeunes garçons à Inanda, dans la banlieue de Johannesburg.  

Barry coskey

Pendant l’apartheid, le rugby est beaucoup plus pratiqué par la communauté blanche tandis que le football est affectionné par les noirs. C’est en 1995, que l’Afrique du Sud organise pour la première fois la coupe du monde de rugby. Le pays tout entier se passionne alors pour cette compétition, surtout que l’équipe nationale atteint la finale et remporte la coupe. Misokuhle Mbanjwa est alors impressionnée  la beauté du jeu et le talent des joueurs tel que le Néo-Zélandais Jonah Lomu. Très inspirée, elle débute une formation de coach en 1999 avec l’Union de Rugby du KwaZulu-Natal.

Berea mail

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de deux cent enfants qui s’entrainent cinq jours par semaine sous sa direction. Il s’agit des moins de 9 ans et des moins de 13 ans. Certains des enfants sous sa direction ont d’ailleurs continué le rugby amateur une fois adulte. En 2013, son équipe remportait le championnat Sud-Africain des moins de 9 ans de l’association Tag Rugby.

Si au début de son aventure Misokhule Mbanjwa a dû surmonter des défis tels que le manque d’infrastructure, la barrière de la langue, la difficulté de déplacement, elle est aujourd’hui fière d’avoir pu transmettre aux enfants sous sa direction sa passion pour le rugby.

Crédits photos : Bongani Mbatha, Barry Coskey, Berea Mail

Auzouhat Gnaoré

 

Les + populaires