Initiatrice de la rencontre d’échanges dédiée aux jeunes cadres et entrepreneurs prévue le 21 juin au Medef, à Paris, la Camerounaise Chrys-Eve Nyetam, 28 ans, invite à construire un pont entre l’Afrique, la Diaspora et l’Europe : partenariat « gagnant-gagnant ».

La Camerounaise d’origine diplômée d’un bachelor en économie et d’un master en finances, qui a co-fondé en 2012, sous l’escorte de Murielle Yombo (éditrice en chef), le magazine Inspire Afrika, prépare le prochain Inspir’Talks. Prévue le 21 juin au Medef, à Paris, cette rencontre dédiée aux jeunes cadres et entrepreneurs, initiée par Chrys-Eve Nyetam, 28 ans, est un espace d’échanges qui relie la diaspora et le continent. Il invite les ressortissants de ce dernier à investir en Afrique.

Chaque année, la rencontre réunit sur le terrain cadres (45%), étudiants (15%), et entrepreneurs (15%) âgés entre 25 et 35 ans, selon Intothechic.com, qui rapporte les propos de l’organisatrice. Les ponts qui se créent aujourd’hui entre l’Afrique et l’Europe sont amenés à être « gagnants-gagnants », dit-elle.

Tendre vers la création de business entre Africains…

Le thème de cette année est axé autour de la fintech « financial technology». « L’idée est de comprendre comment cette industrie contribue à changer les circuits de paiement classiques en Afrique et d’analyser son impact sur les startups africaines. Et surtout de continuer à créer un élan diasporique dynamique fondé sur la jeunesse », détaille-t-elle, désireuse de s’adresser à ceux qui souhaitent participer à l’essor de l’Afrique.

Selon la Camerounaise, il est important de parler d’Internet, parce qu’il y a de plus en plus d’usagers du mobile et de flux financiers, pour trouver des modes de structuration. Il s’agit également d’avoir un aperçu des opportunités qu’offre la fintech pour les Africains.

« A la différence de l’Afrique anglophone qui crée déjà du business, le partenariat entre l’Europe et l’Afrique francophone est plus embryonnaire. Il a d’abord fallu construire un environnement, des partenariats. On devrait bientôt tendre vers la création de business, d’abord entre Africains, puis avec l’Europe à travers (…) des investissements forts (…)», suggère Chrys-Eve Nyetam.

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Les + populaires

close

Ad Blocker Detected!

Advertisements fund this website. Please disable your adblocking software or whitelist our website.
Thank You!

Log in

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Close
of

Processing files…