Deux femmes noires élues à la vice-présidence cubaine

Après soixante ans de règne de la famille Castro dans les plus hautes sphères de l’état cubain, c’est un nouveau gouvernement qui st en charge du pays. Le nouveau président élu, Miguel Diaz-Canel Bermudez est soutenu par trois vice-présidentes, également élue par la population. Deux d’entre elles, Inès Maria Chapman Waugh et Beatriz Johnson Urrutia, sont des Afro-cubaines.

Ce nouveau gouvernement est à l’image de la population cubaine, riche en matière de diversité. Si feu le président Fidel Castro a toujours déclaré que le racisme était un problème qui avait pris fin sur son île, force est de constater que les discriminations persistaient. D’ailleurs, les gouvernements précédents étaient fortement dominés par la classe masculine blanche de l’île. Mais aujourd’hui, la révolution a vraiment à Cuba car pour la toute première fois des femmes occupent la fonction de vice-présidentes du Conseil d’état, dont deux noires. Aussi, 53,2% des députés à l’Assemblée nationale sont des femmes.

Inès Maria Chapman Waugh est détentrice d’un master en ingénierie hydraulique et jusqu’alors était présidente de l’Institut nationales des ressources hydrauliques. Beatriz Johnson Urrutia, est également ingénieure, en génie chimique.  Députée à l’Assemblée nationale, elle est aussi présidente de l’Assemblée provinciale du pouvoir populaire à Santiago de Cuba depuis juillet 2016.

Et à elles deux, elles représentent un symbole et un changement significatif dans la lutte pour l’égalité, plus précisément raciale.

Auzouhat Gnaoré

 

Les + populaires